Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : A FLEUR DE VIE
  • A FLEUR DE VIE
  • : Développement des capacités d’adaptation et du potentiel de réalisation auprès des personnes Traumatisées crâniennes et cérébro-lésées.
  • Contact

Recherche

Graines de vie

Web Hit Counter 
 
personnes ont visité ce blog depuis le 28 août 2006
SmartBargains Discounts

TRAUMA CRÂNIEN ET AVC

A FLEUR DE VIE

accompagne ma réflexion sur la capacité de l'homme à se transformer et à s'adapter et souligne ma volonté de prouver que chaque personne handicapée peut mobiliser ses aptitudes et développer ses capacités.

6 mars 2015 5 06 /03 /mars /2015 10:46
Repost 0
Published by Philippe RANCHON
commenter cet article
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 15:42

Sara Lazar est une neuroscientifique, et enseignante dans le département de psychiatrie de l'école d'Harvard, ainsi que chercheuse en psychiatrie à l'Hôpital Général du Massachusetts. Un doctorat en biologie moléculaire en main, elle dédie aujourd'hui sa vie à comprendre et prouver les effets de la méditation sur le cerveau.

Repost 0
Published by Philippe RANCHON
commenter cet article
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 16:57

En Belgique, un exemple d'accompagnement de la personne traumatisée crânienne.

Repost 0
Published by Philippe RANCHON
commenter cet article
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 12:45

Basée sur le travaux des neuroplasticiens, notre intervention est liée à notre volonté de développer un « potentiel de réalisation » (appelé aussi aptitude) et de créer un environnement favorable pour les personnes concernées par une lésion cérébrale.

La méthode que nous avons développé – La Mobilisation Structurelle des Aptitudes – aspire à une transformation de l’individu tout entier, à une recherche continuelle sur les « bonnes choses » de la personne et considère que chaque personne peut mobiliser ses aptitudes et développer ses capacités.

Objectif Compostelle. Proposition de programme pour Pierre-Marie.

A partir de l’Evaluation du Potentiel de Réalisation de Pierre-Marie effectué durant 3 jours à domicile, nous avons proposé de mettre celui-ci au centre d’une aventure familiale, qui va rompre avec le cadre habituel de vie, qui va donner un sens à l’action et qui pourra être portée non-seulement par la famille, mais aussi par un environnement plus large.

 Il s’agit d’introduire une modification radicale des interactions entre Pierre-Marie et son environnement afin de permettre une modification des réponses et donc une modification des comportements. (Le comportement étant une façon particulière de répondre à une interaction environnement / sujet).

Cette aventure, qui est aussi au cœur des valeurs de la famille, est de pouvoir accomplir le pèlerinage du Chemin de Compostelle.

C’est autour de cet objectif : arriver à Compostelle, que nous avons construit le programme d’intervention.

 

L’objectif opérationnel de ce programme est de permettre à Pierre-Marie de dépasser ce que nous appelons le « Mur du Soi ». Ce mur est bâti sur une image de soi négative, sur les doutes, les peurs, les angoisses, les douleurs, les échecs, les fatigues, les blocages, les inhibitions ou désinhibitions, la dépression.

Toute initiative va se cogner contre ce mur et rebondir vers la personne qui va alors adopter des comportements de fuite afin d’éviter de se retrouver dans la même situation. Le « Mur du Soi » va bloquer toute possibilité d’accès à la réalité et donc toute possibilité de travailler avec cette réalité, de la connaître, de l’apprivoiser, de la transformer.

Le Chemin de Compostelle va être le support d’une organisation, d’une structuration, d’une planification des situations, tout en accompagnant Pierre-Marie à chaque instant afin de pouvoir contourner le « Mur du Soi » source de passivité et de dépression.

Chaque instant de réussite, chaque victoire, chaque mouvement, chaque initiative, chaque rencontre va fissurer le « Mur du Soi » et l’effriter.

Les « agents de changement » constitués par les accompagnateurs familiaux vont développer la mise en relation de l’environnement au cours de laquelle Pierre-Marie va chercher à reconnaître, à transformer, à expliquer ou à comprendre l’environnement ou le réel. De même, l’environnement, le réel vont modifier le comportement existant et engager Pierre-Marie à répondre progressivement aux exigences de la situation.

 

Détails du programme.

 

Le programme quotidien que Pierre –Marie va suivre cible en premier lieu ce que nous appelons de système du sentiment, afin de développer la capacité de Pierre-Marie à ressentir le vrai et le réel. Il s’agit pour Pierre-Marie :

 

  • D’arriver à ressentir et à exprimer ce qu’il aime, ce qui lui fait plaisir.
  • De développer son estime de soi par la réussite de l’action.
  • De développer la prise de conscience de son unicité.

 

Nous allons ainsi agir sur les aptitudes liées aux comportements et en particulier celles liées à la volonté (savoir mobiliser ses forces personnelles pour atteindre un but) ; celles liées à l’affectivité (savoir éprouver des émotions et d’autres sentiments personnels) ; celles liées à la manière d’agir (savoir se diriger soi-même, savoir se comporter dans une circonstance déterminée).

Chaque jour sera mis à profit afin de développer la motivation, l’esprit de décision, l’initiative, la persévérance, l’intérêt, la patience, le désir, l’émotion, l’estime de soi, le sentiment d’appartenance, l’adaptation, la sociabilité, l’affirmation de soi, le respect des règles, l’écoute, le contrôle des émotions.

 

En deuxième lieu, nous allons cibler le système de l’équilibre global. Il s’agit de développer la capacité  de Pierre-Marie à ressentir chaque moment comme une raison de vivre ou d’agir en prenant en compte différents éléments : la nutrition, la condition corporelle, la force vitale, la vie sociale.

La modification du système de l’équilibre global va permettre de lutter contre les sentiments d’abandon, d’impuissance, de déséquilibre intérieur qui envahissent la personne concernée par le handicap face aux épreuves.

Les aptitudes que nous allons développer sont celles liées à l’émergence de l’ensemble des interactions : élans, désirs, décisions et en particulier les aptitudes liées à l’harmonie des relations (savoir se retrouver, accepter la vie comme elle vient) ; les aptitudes liées à l’intériorité (savoir être seul avec soi-même, avoir accompagner chaque sensation de respiration, savoir dépasser son image) ; les aptitudes liées à l’acceptation de soi (savoir accepter les traumatismes et se focaliser sur sa force vitale).

C’est ainsi que nous allons travailler la résistance à l’effort physique ponctuel, la résistance à l’effort mental ponctuel, le bien-être, la mobilité, le goût, l’odorat, la vision, l’affirmation de soi, la sociabilité, la patience, la persévérance, la décision, l’expression verbale et non-verbale, l’anticipation, le jugement.

Enfin le dernier système ciblé sera le système conscient  qui comprend la vigilance, la pensée, la temporalité.

Il s’agit de développer la conscience d’exister, la conscience de l’action, la capacité à faire attention, à prévoir, agir en conséquence de cause, organiser ses idées, imaginer un événement, établir une relation chronologique des évènements les uns par rapport aux autres et de les situer dans le passé/présent/futur.

Le système conscient est le lieu de notre expérience à partir duquel nous connaissons et créons notre propre réalité avec une certaine connaissance de ce que nous sommes en train de faire.

Les aptitudes concernées par le système conscient sont celles liées aux activités intellectuelles : connaissance, organisation, utilisation des fonctions psychiques. Nous allons ainsi agir sur les aptitudes liées à la conscience de l’environnement  (savoir saisir les stimuli de l’environnement et leur attribuer une signification) ; les aptitudes liées à la conscience de la réalité (savoir comprendre la signification de ses sensations ainsi que les réactions qu’elles suscitent afin de prendre connaissance de son existence) ; les aptitudes liées à la conscience de soi (savoir être conscient de ses besoins, de son existence, de ses capacités).

Chaque instant sera l’occasion de développer la vigilance, l’attention, la concentration, la conscience de soi, l’orientation spatiale et temporelle, la mémoire, la réflexion, l’analyse, le raisonnement, le jugement, l’anticipation.

Repost 0
Published by Philippe RANCHON - dans A Fleur de Vie
commenter cet article
12 septembre 2014 5 12 /09 /septembre /2014 10:32

 

Le Programme de Mobilisation des Aptitudes est composé de 10 « harmonies » (ensemble de séquences liées de façon agréable), découpées en étapes (étape du matin, du midi, de l’après-midi, de la soirée, de la nuit).

Chaque ensemble de séquences correspond à un objectif identifié.

 

Objectif de l’harmonie 1 : sortir de la passivité, développer l’éveil et la motivation. Il s’agit de développer les initiatives, les réactions face à une tâche à accomplir, favoriser le commencement d’une tâche, la capacité à faire des choix.

 

Objectif de l’harmonie 2 : savoir organiser une journée, prévoir une activité, avoir une vue d’ensemble de ce qu’il faut faire pour organiser une activité.

 

Objectif de l’harmonie 3 : Devenir autonome, développer la prise de décision. Il s’agit d’apprendre à prendre en compte tous les paramètres de la situation, à s’adapter à un imprévu, à raisonner logiquement, à remettre en question son point de vue.

 

Objectif de l’harmonie 4 : Apprendre à accepter ses difficultés, à s’accepter, à gérer ses manques.

 

Objectif de l’harmonie 5 : Développer le partage et la mise en mots. Pouvoir exprimer son vécu, ses questions, ses peurs, ses souffrances, sa colère, sa solitude, ses attentes, ses désirs…Dédramatiser la situation.

 

Objectif de l’harmonie 6 : Développer l’autonomie et la vie quotidienne. Développer la mémoire, les capacités d’apprentissage, la reconnaissance visuelle, la coordination des gestes.

 

Objectif de l’harmonie7 : Développer l’autonomie et la vie extérieure. Développer la prise de repères pour se situer, développer l’orientation temporelle.

 

Objectif de l’harmonie 8 : Apprendre un équilibre de vie. Apprendre à bien se nourrir, à respirer, à avoir une activité physique quotidienne, à s’apaiser.

 

Objectif de l’harmonie 9 : Développer la socialisation. Savoir comprendre les explications, l’humour, arriver à suivre une conversation, participer à une activité collective. Savoir tenir compte des conventions sociales habituelles.

 

Objectif de l’harmonie 10 : Apprendre à organiser une semaine. Développer la concentration, passer d’une tâche à une autre, réfléchir et analyser.

 

Le Programme de Mobilisation des Aptitudes met en place un plan d’action type qui est défini pour chaque objectif poursuivi par une harmonie.

Ce plan d’action une fois défini et mis en place va se dérouler d’une façon immuable, tous les jours, quelles que soient les circonstances.

Les principaux acteurs de ce Programme sont la personne concernée par le traumatisme cérébral en premier lieu, puis l’aide humaine à domicile spécifiquement formée à notre approche, l’environnement familial et éventuellement l’environnement plus large (voisins, amis, bénévoles).

Le Programme de Mobilisation des Aptitudes ne nécessite pas la présence de nombreux intervenants. Mais chaque jour, le même plan d’action défini dans l’harmonie choisie et planifié avant le démarrage du Programme, doit être appliqué.

Cette application ne peut se faire que dans le cadre de l’Expérience du Potentiel de Réalisation et de ses critères.

L’application de l’Expérience du Potentiel de Réalisation est sous-tendue par le Principe du Développement Structurel des Aptitudes.

L’ensemble forme le modèle que nous avons développé – le Modèle de la Mobilisation Structurelle des Aptitudes.

Ce modèle forme un ensemble caractérisé par la liaison étroite des différents éléments, tous orientés vers la mobilisation des aptitudes afin de créer une modification, c’est à dire  une voie supérieure à la prédiction.

Toutes les parties de cet ensemble ont un rapport logique, comportant une absence de contradiction entre eux, et sont intimement unis. Ils présentent un rapport harmonieux entre eux, un rapport homogène et sont organisés dans une progression ordonnée.

Repost 0
Published by Philippe RANCHON
commenter cet article
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 16:30
Presque un mois que Pierre-Marie et sa mère sont partis sur le chemin de Compostelle.
Ils sont maintenant à Moissac et tout va bien. Pierre-Marie fait de gros progrès et chaque jour apporte son lot de joies et de sensations.
Bien que fatiguée, Marie-Hélène continue son pélerinage vers Compostelle.
Repost 0
Published by Philippe RANCHON
commenter cet article
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 16:01

A 2 ans ½, Pierre-Marie tombe à la renverse à l’école et subit un traumatisme crânien qui n’a été ni décelé ni traité en tant que tel. Pierre-Marie perd alors ses acquis, ne réagit plus, ne mange plus, ne parle plus. Ce traumatisme crânien s'est aggravé à l’âge de 17 ans, à la suite du décès de son grand-père.

A partir de l’Evaluation du Potentiel de Réalisation de Pierre-Marie effectué durant 3 jours à domicile, nous avons proposé de mettre celui-ci au centre d’une aventure familiale, qui va rompre avec le cadre habituel de vie, qui va donner un sens à l’action et qui pourra être portée non-seulement par la famille, mais aussi par un environnement plus large.

Cette aventure, qui est aussi au cœur des valeurs de la famille, est de pouvoir accomplir le pèlerinage du Chemin de Compostelle soit 1530 Kms du Puy en Velay à Santiago de Compostelle, à raison de 4 km/heure de marche en moyenne et de 5 heures par jour. C'est donc un long chemin de 3 mois que Pierre-Marie et sa mère vont entreprendre à partir du 27 avril 2014.

C’est autour de cet objectif : arriver à Compostelle, que nous avons construit le programme d’intervention.

L’objectif opérationnel de ce programme est de permettre à Pierre-Marie de dépasser ce que nous appelons le « Mur du Soi » et de développer sa plasticité cérébrale.

Ce mur est bâti sur une image de soi négative, sur les doutes, les peurs, les angoisses, les douleurs, les échecs, les fatigues, les blocages, les inhibitions ou désinhibitions, la dépression.

Toute initiative va se cogner contre ce mur et rebondir vers la personne qui va alors adopter des comportements de fuite afin d’éviter de se retrouver dans la même situation. Le « Mur du Soi » va bloquer toute possibilité d’accès à la réalité et donc toute possibilité de travailler avec cette réalité, de la connaître, de l’apprivoiser, de la transformer.

Le Chemin de Compostelle va être le support d’une organisation, d’une structuration, d’une planification des situations, tout en accompagnant Pierre-Marie à chaque instant afin de pouvoir contourner le « Mur du Soi » source de passivité et de dépression.

Le programme décidé en étroite collaboration avec la famille a pour objectif de développer 5 aptitudes de base :

a) Développement de l’attention.

Sans attention, l’information que nos sens captent – ce que nous voyons, entendons, sentons, respirons et goûtons – ne s’enregistre pas dans l’esprit. L’entraînement à l’attention permet d’intensifier l’activité des circuits neurologiques et va provoquer des changements dans la structure et le fonctionnement du système nerveux.

b) Développement de la pensée.

Comprendre ce que j’ai fait, ce que je suis en train de faire, ce que je ferai, savoir réfléchir, raisonner, anticiper, analyser, organiser nos idées, c’est le travail spécifique de la pensée.

Cette activité qui demande un fort niveau de concentration est un excellent exercice pour le développement neurologique et pour le développement du langage.

c) Développement de la temporalité.

Il s‘agit d’aller au-delà du moment présent, de dépasser le besoin immédiat et de sa satisfaction et en même temps d’arriver à se projeter dans une durée (jour de la semaine, heure, temps passé…)

En développant les relations entre passé/présent/futur, on se place dans une vie qui a un sens.

d) Développement de l’estime de soi.

Retrouver confiance en soi, ne plus être passif devant une situation, trouver en soi le désir de vivre, se donner un but à atteindre, retrouver une relation à autrui, ce sont les objectifs du travail sur le développement de l’estime de soi.

e) Développement de la force vitale.

La résistance à l’effort physique et mental, la sensation de bien-être, le développement du goût, de l’odorat, de la vision, la persévérance, le sentiment d’appartenance, la motivation, la joie, font partie des éléments qui constituent la force vitale.

 

Pour réussir à parcourir ce long chemin, Pierre-Marie et sa mère ont besoin d'un soutien matériel, financier, affectif.
 
Ils sont d'ores et déjà conseillés par la Confraternité des pèlerins de Saint Jacques de Compostelle à Dijon (www. st-jacques-bourgogne.org) qui leur fait bénéficier non seulement de leur expérience du chemin, mais aussi de l'engagement de ses adhérents.
 
Alors si vous aussi vous pouvez apporter une aide, si vous avez des adresses, des connaissances, des liens avec des médias ou des sponsors, n'hésitez pas à les transmettre par l'intermédiare de mon adresse mail.
Le chemin de Pierre-Marie
Repost 0
Published by Philippe RANCHON - dans Traumatisme crânien
commenter cet article
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 11:59

 

"Plus profond que la raison et la volonté, il y a la Vie"

   

Repost 0
Published by Philippe RANCHON
commenter cet article
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 11:07

 

 

Repost 0
Published by Philippe RANCHON - dans A Fleur de Vie
commenter cet article
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 16:12

"La tyrannie des normes et la peur du risque lié à la fragilité conduit à isoler et exclure la personne fragile".
Repost 0
Published by Philippe RANCHON - dans Traumatisme crânien
commenter cet article