Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : A FLEUR DE VIE
  • A FLEUR DE VIE
  • : Développement des capacités d’adaptation et du potentiel de réalisation auprès des personnes Traumatisées crâniennes et cérébro-lésées.
  • Contact

Recherche

Graines de vie

Web Hit Counter 
 
personnes ont visité ce blog depuis le 28 août 2006
SmartBargains Discounts

TRAUMA CRÂNIEN ET AVC

A FLEUR DE VIE

accompagne ma réflexion sur la capacité de l'homme à se transformer et à s'adapter et souligne ma volonté de prouver que chaque personne handicapée peut mobiliser ses aptitudes et développer ses capacités.

7 septembre 2006 4 07 /09 /septembre /2006 17:13

La loi du 11 février 2005 définit le handicap dans toute sa diversité.

L'article 2 stipule que "constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d'activité ou restriction ou participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou trouble de santé invalidant".

Lorqu'on parle d'emploi, il faut sortir des clivages et des clichés. La perception du handicap est souvent un frein à l'embauche.

Où se situe la limite à l'embauche d'une personne handicapée ? dans la volonté de l'entreprise d'adapter son organisation  et d'accepter de voir le handicap. Lire les articles de novethic (recherche handicap).

Il est donc nécessaire, pour chaque besoin de l'entreprise de mettre en adéquation les taches à réaliser pour la tenue du poste avec les limites entraînées par le handicap.

Une personne est handicapée dans certaines circonstances, au regard de certaines situations. Dans un environnement de travail différent, la problématique tend à disparaître. Soulagé de ces contraintes, le salarié reste performant et l'entreprise satisfaite.

Le handicap -visible ou non- est une réalité. Mais,les limites de  celui-ci, bien analysées pour un poste de travail précis n'entravent pas l'exercice d'une profession. Ce sont les mentalités et les esprits qui bloquent les possibilités.Pour beaucoup, le handicap est synonyme de manques, d'incapacités, de désavantages, de dépendances...

Ce centrer sur chaque personne, ses difficultés, ses possibilités et cela chaque jour, être en capacité d'adapter l'organisation, la rendre plus souple, plus flexible tout en gardant la capacité d'assurer l'activité économique, c'est cela qui permet de dépasser le handicap pour arriver à l'emploi.

 

Repost 0
Published by Coccinelle - dans Emploi et handicap
commenter cet article
29 août 2006 2 29 /08 /août /2006 16:55

Travailler lorsque la maladie est déclarée et les traitements invalidants, lorsque cette invalidité est reconnue par l'étiquette "Travailleur Handicapé" (il est TH ? disent les professionnels ) cela semble un projet inaccessible pour les personnes concernées.

Et pourtant... Aujourd'hui, grâce aux progrès thérapeutiques, les personnes atteintes par le cancer ou infectées par le VIH et/ou le VHC peuvent se projeter dans un avenir possible et s'inscrire progressivement dans un processus de réhabilitation sociale.

Pour un grand nombre de malades, cette dynamique d'insertion correspond à la quête d'un vrai projet professionnel. Je ne suis ni naïf, ni rêveur. Je connais les discriminations liées à la maladie, les obstacles dans un parcours de réinsertion professionnelle créés par l'évolution des pathologies chroniques (traitements lourds, fatigue, anxiété, absences répétées, limitation d'activité ou de capacité, crainte de la récidive...). Mais il y a, j'en suis convaincu, une place dans un environnement professionnel adapté pour chaque personne souffrante.

Il y a un proverbe arabe qui dit "celui qui reste sur la berge est toujours bon nageur". Alors en avant! "yallah" comme le dit Soeur Emmanuelle ou "Ultreïa" qui est le cri du coeur des pélerins qui marchent sur le Chemin de Compostelle.

Repost 0
Published by papillon - dans Emploi et handicap
commenter cet article